COMMUNIQUÉ DU 10 décembre 07

 

Le souffle açorien

 

Les trois premiers de la transat Ecover-BtoB n'ont plus qu'un dernier millier de milles à parcourir pour atteindre Port la Forêt. Et si le podium est presque acquis, l'ordre hiérarchique est encore très incertain. Et derrière ce trio meneur, il y a aussi de la bagarre en perspective entre les trois autres groupes qui se sont formés au fil de 3 200 milles de course !

 

 

" C'est parti mon kiki ! " comme le répètait à Salvador de Bahia, la Britannique Dee Caffari (Aviva) qui malheureusement ne profite pas encore du passage de la dépresion qui balaye les Açores ce lundi. Mais pour les trois leaders et leurs trois poursuivants, la brise est enfin coopérative en passant du mode "contraire" ou "travers" à une situation de vent portant. Un souffle qui manque encore un peu de coffre comme l'indiquait le leader Loïck Peyron (Gitana Eighty) : " Il y a des variables et mes poursuivants doivent bénéficier de grains qui les propulsent un peu plus vite. Le vent n'est pas encore très stable... " Une douzaine de noeuds semble-t-il aux abords de l'archipel açorien que le groupe de tête frôle sur sa bordure orientale. Mais déjà, les caps ont changé de registre puisque le Nord a fait place au Nord-Est, route directe vers l'arrivée à Port la Forêt. Surtout, les conditions de navigation sont nettement plus agréables comme le soulignait à la vacation radio en direct sur Internet, autant Kito de Pavant (Groupe Bel) désormais bien installé dans son rôle de dauphin, que Marc Guillemot (Safran) qui reste pénalisé par sa quille bloquée dans l'axe. Car avec ces monocoques de 60 pieds, il faut pouvoir relancer sur les vagues et naviguer plutôt autour de 130° du vent réel pour aller vite. Ce qui impose alors, soit de basculer la quille au vent pour ne pas trop gîter (pencher), soit remplir des ballasts d'eau de mer ce qui est tout de même un peu moins efficace puisque le bateau est alors plus lourd...

Le dernier millier

En bref, la lutte pour la première place de la transat Ecover-BtoB reste ouverte entre les trois leaders : Loïck Peyron maintient toujours un coussin d'avance d'une cinquantaine de milles sur Kito de Pavant et Michel Desjoyeaux (Foncia). Ils sont les premiers aussi à toucher le nouveau vent de la dépression açorienne et peuvent ainsi aligner des moyennes de plus de 15 noeuds. Les deux "éclopés" qui les suivent, en l'occurence Marc Guillemot et Yann Eliès (Generali) auront du mal à ne pas se faire décrocher, le premier parce qu'il ne peut plus basculer sa quille, le second parce qu'il n'a plus toutes ses voiles d'avant. Pour Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat), il y a donc une ouverture pour revenir à leur contact car le Bigouden suisse a résolu ses problèmes techniques de ballasts et navigue à la limite de la zone de transition qui s'installe par derrière. S'il arrive à s'échapper (ce qu'il semblait dire à la vacation de 15h), il pourra batailler pour cette quatrième place...

Ce n'est plus le cas pour le peloton emmené par Samantha Davies (Roxy) qui concède plus de 380 milles au leader et se retrouve dans un système météo très différent : l'anticyclone des Açores étant poussé vers l'Espagne par le passage des dépressions atlantiques, une vaste zone de vents faibles et variables s'installe sous l'archipel... Il faudra compter une journée et demie pour que le "troisième groupe" s'en sorte et probablement trois jours pour les retardataires, les anglo-saxons Derek Hatfield (Spirit of Canada), Dee Caffari et Rich Wilson (Great American III) ! En sus, du vent d'Est est annoncé dès le jeudi 13 décembre dans le golfe de Gascogne, et ce pour toute la fin de la semaine ! Les premiers arrivés n'auront que quelques bords à tirer pour finir la course, les derniers vont devoir louvoyer très longtemps pour atteindre Port la Forêt... En tous cas, sur ce parcours de 4 200 milles entre le Brésil et la Bretagne, il y a eu, il y a et il y aura bien des retournements de situation et, alors qu'il ne reste plus qu'un dernier millier de milles à parcourir pour les premiers, le podium est loin d'être déterminer dans l'ordre. A vos pronostics !

DBo.

.

Kito de Pavant (Groupe Bel)

" Ca va très bien et on a retrouvé un semblant de beau temps. C'est la première fois depuis dix jours que le pont n'est pas balayé par les vagues ! Le vent tourne au Sud-Est puis au Sud. Je fais sècher quelques vêtements. Je peux maintenant faire route directe vers Port la Forêt que je devrais atteindre vendredi : les conditions sont bonnes jusqu'à jeudi mais après c'est du vent contraire d'Est pour finir... Mais on devrait accélérer franchement dès ce soir avec du Sud-Sud Ouest et plus de 20-25 noeuds avec une mer qui nous pousse. Mais on est en solitaire et on ne va pas être à 100%... C'est la première fois que je passe aussi près de Santa Maria ! C'est bien, d'aileurs j'y retourne bientôt car Groupe Bel possède des laiteries à Sao Jorge... "

Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat)

" J'ai toujours du vent et donc c'est plutôt bien parce que j'ai failli me faire prendre par les calmes. Visiblement, le front va balayer le Nord de la flotte. Je m'accroche pour faire du Nord-Nord Est et m'extirper... C'est limite : devant, ils vont s'échapper car il y a une grosse zone de transition derrière moins. J'ai toujours 12-15 noeuds de vent. La nuit dernière était sympa parce qu'il y avait un peu moins de grains et le vent s'est stabilisé. J'ai pu prendre un peu de sommeil. Je suis 110° du vent sous gennaker avec ballasts à fond et quille basculée au vent ! Hier, j'ai fait à manger pour mon équipier de la transat Jacques Vabre ! La fatigue commence à se faire sentir... "

Marc Guillemot (Safran)

" J'étais dans le mât... car deux jours après le Pot au Noir, j'ai cassé un lazy-jack (cordage qui retient la bôme et permet de ranger la grand voile) et j'ai profité d'aujourd'hui pour faire une grimpette et bricoler une réparation. Malgré mes soucis de quille, j'avance encore mais je suis désormais en "deuxième division". Le problème, c'est que le bateau manque quand même de la raideur à la toile... Je perds 1 à 1,5 noeuds mais je peux encore attraper la place du c... (quatrième) : ça m'irait bien ! Les conditions de mer et de vent sont idéales : il a fallu attendre d'être à proximité des Açores pour en arriver là. C'était une journée à ne pas manquer. J'ai eu un petit bug dans mon logiciel qui m'a fait partir un peu trop à l'Ouest cette nuit : un décalage qui ne servait à rien. Je me suis enlisé dans une succession d'erreurs. je ne suis pas très content de moi ! Ca a été un alizé soutenu, génial pour aller aux Antilles ! Mais pour aller aux Açores, ce n'était pas pareil... Très humide à l'extérieur et de l'alpiniste à l'intérieur. "

Samantha Davies (Roxy)

" Ca va bien ! Si j'ai du vent ? Des fois oui, des fois non : entre 6 et 12 noeuds... Il y a de gros nuages noirs. Les premiers sont en train de partir, jusqu'à Bernard Stamm. Il vaut mieux pour eux parce qu'ils finiront au près. Moi, je ne suis pas handicapée et Roxy n'a aucun problème technique... En ce moment, c'est moins inconfortable : je peux sortir dehors ! Mais il y a plus de travail avec ce vent instable. Je passe du temps à la table à cartes qui peut pencher pour compenser la gîte du bateau... On va toucher le vent portant dans... un jour et demi. Mais je suis un peu inquiète à propos des containers qui ont été perdus avec la tempête qui a touché la Bretagne hier : il ne faudrait pas qu'on en percute un ! "

Dee Caffari (Aviva)

« Depuis six heures ce matin, je n’ai pas avancé d’un pouce. Tout le monde avait vu la bulle et l’avait contournée mais Aviva et moi sommes coincés en plein dedans. Tous les fichiers Grib me donnent six nœuds de vent mais je n’ai rien au-dessus de trois nœuds et j’en ai vraiment marre. Je n’avance pas. Il me reste 1600 milles à parcourir et je ne navigue même pas dans la bonne direction, alors ça pourrait me prendre des semaines avant de rentrer à la maison. Oublie Noël, j’aurai de la chance si j’y suis pour le Nouvel An ! Je dois me qualifier pour le Vendée Globe mais à ce régime, j’aurais de la chance si je rentre à temps pour le départ du Vendée ! C’est ridicule ! Et en plus je ne suis pas très patiente. Je veux du vent et je le veux maintenant !! Ces satanées Canaries, je ne reviendrai jamais ici en vacances ! »

 

 

 

 

 

Imprimer la page Imprimer la page

 

 

DERNIERS COMMUNIQUÉS

22 décembre 07

Clap de fin

21 décembre 07

Clôture

19 décembre 07

Les explications de Dee Caffari

19 décembre 07

Démâtage d'Aviva

19 décembre 07

Maisonneuve à bon port

18 décembre 07

Cali à quai

17 décembre 07

Cervin EnR à Port la Forêt

17 décembre 07

Roxy est arrivé

17 décembre 07

L'onde de Sam

15 décembre 07

Long final pour Stamm

 

 

 



Cartographie/Classements,

<strong>Cartographie/Classements,</strong>
avec Netency


Accès vers la chaine TV de la course

Les derniers clips video

Get the Flash Player to see this player.

14 décembre 07 - 22H05

Les images de l'arrivée et l'interview des 4 premiers

 



Jeu Virtuel,
avec Virtual Loup-de-mer.org



Newsletter : Abonnez-vous !

    

Finalmente, uma regata transatlântica que parte do Brasil…..betek Breizh !