COMMUNIQUÉ DU 9 décembre 07

 

Abandon de Mike GOLDING dans la Transat ECOVER BtoB

 

Suite à de nombreuses avaries et problèmes techniques, le marin britannique Mike GOLDING a du hier soir se résoudre à abandonner dans la Transat ECOVER BtoB, après 9 jours de course, et alors qu’il était pointé en 7ème position au classement de 18h00 (heure française).

 

 

Le navigateur solitaire anglais Mike Golding a été dans l'obligation de prendre la difficile décision d'abandonner dans la transat Ecover Bahia (Brésil) Port la Forêt (Bretagne).
Ce n'est pas une décision prise à la légère mais une accumulation de difficultés techniques qui ont amené Golding à privilégier sa sécurité et celle du bateau, en particulier maintenant qu'il a effectué, en solo et avec son voilier, les 2.500 milles qualificatifs pour le Vendée Globe.
Ecover 3 est à environ 560 milles dans le sud-ouest des Iles Canaries.
Durant la nuit Ecover a vu s'aggraver ses soucis de moteur. Le très expérimenté navigateur solitaire en a déduit qu'il ne pourrait pas recharger les batteries essentielles au reste de la course. Depuis la fin de l'après-midi la centrale électronique et le pilote automatique sont définitivement hors d'usage.
L'accumulation de ces problèmes et des incidents précédents ont persuadé Golding qu'il ne pouvait plus être compétitif à 100%.
La nuit dernière le moteur, qui peinait, a explosé un joint du circuit d'huile, aspergeant toute la cabine, endommageant l'équipement et rendant très dangereuse toute cette zone. Mike a passé la plupart de la journée à nettoyer, tout en luttant pour réparer le moteur.
Il a décidé que la route la plus raisonnable était celle du port sous voilure réduite. Le temps gagné est vital à ce stade du développement d'Ecover 3. S'acharner à finir cette course pourrait être dangereux pour le bateau comme pour lui.
« Ce n'est pas une décision que je prends facilement. Je ne suis pas réputé pour abandonner face à l'adversité mais il s'agit ici de sens marin. Il y a trop d'enjeu pour faire naviguer inutilement le bateau dans ces conditions. Le but premier de cette transat Ecover B to B était de se qualifier pour le Vendée Globe et d'accumuler des milles en situation de course » a expliqué Mike Golding.
« Dès le fin de la Transat Jacques Vabre nous avons eu une discussion avec l'équipe technique d'Ecover et nous avons décidé que je la courrais uniquement qu'avec un bateau compétitif, ce qui était le cas au moment du départ. Ce n'est plus le cas suite à ces problèmes. Des petits soucis peuvent devenir beaucoup plus importants dans le Golfe de Gascogne en décembre. A partir de maintenant ce ne serait plus qu'un test de ma capacité à ramener le bateau en un seul morceau, en aucun cas nous n'apprendrions plus sur ce que nous avons besoin de savoir pour le futur. »
« Les 600 milles à venir seront à eux seuls un défi et ce ne sont pas cinq jours faciles qui m'attendent »
Matt Cowpe, directeur du projet, commente : "Le bateau n'avait jamais navigué au près en course avant cette régate, nous avons appris beaucoup dans ces conditions, sur les faiblesses des systèmes et sur ce que nous devons améliorer. Le temps est essentiel et il n'est pas nécessaire de risquer davantage sans en apprendre plus »

 

 

 

 

 

Imprimer la page Imprimer la page

 

 

DERNIERS COMMUNIQUÉS

22 décembre 07

Clap de fin

21 décembre 07

Clôture

19 décembre 07

Les explications de Dee Caffari

19 décembre 07

Démâtage d'Aviva

19 décembre 07

Maisonneuve à bon port

18 décembre 07

Cali à quai

17 décembre 07

Cervin EnR à Port la Forêt

17 décembre 07

Roxy est arrivé

17 décembre 07

L'onde de Sam

15 décembre 07

Long final pour Stamm

 

 

 



Cartographie/Classements,

<strong>Cartographie/Classements,</strong>
avec Netency


Accès vers la chaine TV de la course

Les derniers clips video

Get the Flash Player to see this player.

14 décembre 07 - 22H05

Les images de l'arrivée et l'interview des 4 premiers

 



Jeu Virtuel,
avec Virtual Loup-de-mer.org



Newsletter : Abonnez-vous !

    

Finalmente, uma regata transatlântica que parte do Brasil…..betek Breizh !