COMMUNIQUÉ DU 13 décembre 07

 

Arrivée nocturne

 

Loïck Peyron est attendu en vainqueur de la transat Ecover-BtoB dans la nuit de jeudi à vendredi, probablement entre minuit et quatre heures du matin. La victoire du skipper de Gitana Eighty ne semble plus pouvoir être mise en cause, mais Kito de Pavant et Michel Desjoyeaux vont arriver très proches l'un de l'autre et la place de dauphin est encore très ouverte...

 

 

Les trois leaders n'en ont plus que pour quelques heures avant de franchir la ligne devant le sémaphore de Beg Meil : difficile d'imaginer un retournement de situation en tête de la flotte car Loïck Peyron maintient à distance (40 milles) ses deux plus pressants poursuivants et avec un vent stable de Sud-Est d'une vingtaine de noeuds dans le golfe de Gascogne, il n'y a aucune opportunité de ralentissement ou d'options tactiques. Seuls les derniers milles entre Penmarc'h et Port la Forêt pourrait être un peu moins rapides avec une brise d'Est d'une douzaine de noeuds. Pas de quoi révolutionner une hiérarchie bien installée depuis le Pot au Noir ! Mais du côté de la seconde place, le scénario n'est pas aussi limpide : au fil des milles, Michel Desjoyeaux (Foncia) a grappillé des mètres et le "local de l'épreuve" n'était plus qu'à moins de dix milles de Kito de Pavant (Groupe Bel). Quelque soit l'issue de ce rush final, les deux solitaires vont réserver un dernier mano a mano de toute beauté pour une arrivée aux alentours du lever du jour vendredi...

En plein jour !

Derrière ce triumvirat, les navigateurs ne sont pas tous à la fête en raison de multiples problèmes techniques qui les handicapent comme Yann Eliès (Generali) qui n'a toujours pas de grandes voiles d'avant pour traverser le golfe de Gascogne : " Aujourd'hui ça gèle ! On a l'impression d'être comme il y a une semaine mais pas avec la même température... Journée et nuit difficiles hier avec la molle qui devait s'installer au large de l'Espagne. J'ai mis du charbon et j'ai bien fait parce que Marc Guillemot a peiné derrière moi ! Maintenant je traverse un rail de cargo : il faut rester en veille. Je suis accroché à un espace temps appelé ETA (heure d'arrivée)... Evidemment, j'ai hâte d'arriver : j'ai tapé un truc il y a trois heures qui a relevé le safran. Si proche du but, il ne faudrait pas casser quelque chose... " Et du côté de Marc Guillemot (Safran) qui doit composer avec sa quille dans l'axe : " Ca va : j'ai retouché du vent et je fais route vers Port la Forêt mais il y a eu une molle devant l'Espagne. Il y avait l'option de passer par le Nord mais comme je ne peux pas bouger la quille et qu'il fallait terminer au près, j'ai préféré traverser cette zone de vent faible : je m'en sors bien... Safran est un superbe bateau et ce problème de quille devra être bien cerné : j'ai l'intention d'en faire part aux autres concurrents pour des raisons de sécurité avant le Vendée Globe. La vie va bien à bord depuis que le vent est rentré : solent et un ris dans la grand voile, ballasts remplis, chili con carne ! Je fais avancer le bateau... "

Duel mixte

Mais si les premiers ont hâte d'en finir après quatorze jours de mer, qu'en est-il du peloton ? Certains comme Samantha Davies (Roxy) et Yannick Bestaven (Cervin EnR) ont au moins l'opportunité de se bagarrer à quelques milles l'un de l'autre, même si la Britannique a choisi de se décaler un peu plus au Nord pour des raisons stratégiques : " Cela fait une belle bagarre et c'est toujours mieux d'être avec un solitaire à deux milles d'écart ! Les deux bateaux ont une belle histoire ensemble depuis huit ans. Nous ne suivons pas la même route : j'ai regardé la météo et j'ai préféré être plus au Nord où il y aura plus de vent. Après le dernier classement, j'ai eu une bascule de vent de 20° qui a été bénéfique... Et puis j'écoute mon feeling... et mon poisson volant ! Les conditions actuelles sont parfaites sous grand voile et gennaker avec 17-20 noeuds de vent, du soleil et une bonne température... " Et en écho, l'Arcachonnais confirmait que ce duel est bienvenu pour entretenir la motivation : " Belle bagarre avec Sam depuis le Pot au Noir ! Elle avait 70 milles d'avance et c'est la troisième fois que je reviens à son contact mais à chaque fois, j'ai un problème qui me relègue de nouveau derrière. Cette fois, c'est la drisse de spi qui a cassé : la voile est tombée à l'eau, il a fallu que j'y aille aussi puis en tête de mât pour repasser une drisse... Je suis super content d'en être là et d'être dans le match face au bateau double vainqueur du Vendée Globe. C'est de bon augure pour la suite puisque Cervin EnR va être optimisé cet hiver avec un nouveau gréement. Je travaille sur la liste des travaux à faire ! Il faut organiser le chantier et malgré que ce soit le plus ancien bateau de la flotte, il y a encore des choses à améliorer, en particulier au près. Hier, j'étais fatigué, tétanisé par les efforts fournis après mon bain et mon ascension ! Mais je n'ai pas de gros dégâts sur le bateau malgré ma préparation tardive. "

La blessure de Jean-Baptiste

A l'occasion de la vacation radio en public organisée à Port la Forêt entre 15h et 16h, le groupe du milieu a révélé quelques soucis personnels ou techniques. Ainsi Jean-Baptiste Dejeanty (Maisonneuve) indiquait qu'il avait dû faire appel au médecin des océans, le Docteur Chauve : " Ca va bien avec la bonne accalmie qu'on a eu depuis trois jours : j'ai eu le temps de ranger ! Ces derniers temps ont été pénibles avec du vent très faible mais ça redémarre tranquillement sous spinnaker à 10-11 noeuds. Je passe en ce moment les Açores à la latitude de Santa Maria. J'ai encore eu des soucis : j'ai attrapé une infection à la main et j'étais en contact avec le docteur Chauve. Ma main avait gonflée mais c'est à peu près résolu. C'est important ces consultations par téléphone et j'ai dû prendre des antibiotiques.. Et puis je n'ai toujours pas d'étai et j'ai perdu mon foc solent... Ce n'est pas très drôle d'être en mer quand on sait que les premiers arrivent ! " Quant à Arnaud Boissières (Akena Vérandas), il n'a pas eu le loisir d'appliquer la directive de Bolkestein ! Pas de "plombier polonais" en plein milieu de l'Atlantique... " Il fait froid mais c'est du soleil. Il y a un peu de molles et j'en profite pour sècher le linge. J'ai fait de la plomberie parce qu'il y a une tuyauterie énorme sur Akena Vérandas et il m'a fallu réparer. Et pendant de temps, les écarts ne font qu'augmenter ! Et en plus nous aurons du vent d'Est pour finir : ça ne va pas arranger les choses... Bon, le côté positif, c'est que la transat Ecover-BtoB est ma première course en solitaire sur un 60 pieds et cela me mets en confiance. "

Si les six premiers incluant Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) devraient arriver avec moins d'une journée d'écart, il n'en sera donc pas de même pour les suivants : il y aura un break jusqu'à dimanche soir ou lundi matin avant d'accueillir Sam et Yann, alors que pour les trois retardataires, Derek Hatfield (Spirit of Canada), Dee Caffari (Aviva) et Rich Wilson (Great American III), il faudra patienter jusqu'à mardi soir au minimum. Il faut dire que les trois anglo-saxons cumulent les situations météorologiques défavorables puisqu'ils sont encore dans des vents faibles et qu'ils doivent grimper jusqu'aux Açores pour espérer retoucher du vent stable et portant. Mais malheureusement, ils devront terminer cette transat Ecover-BtoB contre un vent d'Est ! Enfin, Mike Golding (Ecover) n'était plus qu'à 50 milles de Tenerife et devait être remorqué dans les heures qui viennent pour rallier un port aux Canaries. Le Britannique est en panne totale de moteur et donc d'électricité depuis maintenant près d'une semaine...

Une alerte sera mise en ligne ce jeudi à 22h00 afin d'établir de manière plus précise l'ETA (heure d'arrivée) du vainqueur annoncé, Loïck Peyron. A l'heure actuelle, rappelons que son arrivée est programmée entre 00h00 et 04h00 (heure française) à Port la Forêt. De plus une conférence de presse sera organisée en présence des trois premiers vendredi à 10h30 en direct sur le site Internet.

DBo.

 

 

 

 

 

Imprimer la page Imprimer la page

 

 

DERNIERS COMMUNIQUÉS

22 décembre 07

Clap de fin

21 décembre 07

Clôture

19 décembre 07

Les explications de Dee Caffari

19 décembre 07

Démâtage d'Aviva

19 décembre 07

Maisonneuve à bon port

18 décembre 07

Cali à quai

17 décembre 07

Cervin EnR à Port la Forêt

17 décembre 07

Roxy est arrivé

17 décembre 07

L'onde de Sam

15 décembre 07

Long final pour Stamm

 

 

 



Cartographie/Classements,

<strong>Cartographie/Classements,</strong>
avec Netency


Accès vers la chaine TV de la course

Les derniers clips video

Get the Flash Player to see this player.

14 décembre 07 - 22H05

Les images de l'arrivée et l'interview des 4 premiers

 



Jeu Virtuel,
avec Virtual Loup-de-mer.org



Newsletter : Abonnez-vous !

    

Finalmente, uma regata transatlântica que parte do Brasil…..betek Breizh !