COMMUNIQUÉ DU 15 décembre 07

 

Long final pour Stamm

 

Cheminées Poujoulat est arrivé à 7h 24' 34'' ce samedi après avoir longuement louvoyé depuis le raz de Sein jusqu'au sémaphore de Beg Meil, la brise d'Est ayant la mauvaise idée de mollir sérieusement toute la nuit. Bernard Stamm prend ainsi la sixième place après 15 jours 16 heures 24 minutes 34 secondes de course.

 

 

La transat Ecover-BtoB aura été fastidieuse sur les derniers milles pour le Bigouden suisse : toute la nuit aura été nécessaire pour accomplir ces quelques dizaines de milles ! Multipliant les virements de bord autant pour raccourcir la route que pour se réchauffer dans cette atmosphère très fraîche, Bernard Stamm en terminait donc après un très beau parcours sur son plan Farr de 2003, ex-Virbac-Paprec de Jean-Pierre Dick. Avec quelques soucis de ballasts et des problèmes d'accastillage et d'informatique, Cheminées Poujoulat démontrait tout de même que le duo skipper-bateau était bien en phase avec ce parcours Sud-Nord de 4 120 milles qui s'est essentiellement déroulé au près et au débridé, deux allures où le potentiel des nouveaux prototypes est plus importants. Il est d'ailleurs le premier de la génération précédente et si l'écart au premier, Loïck Peyron, (1 jour 07 heures 09 minutes 09 secondes ) peut paraître conséquent, il reflète surtout le fait que les leaders ont bénéficié de conditions de navigation plus favorables, surtout sur la fin de parcours et dans le golfe de Gascogne.

Swing dans le golfe

Les prochaines arrivées risquent fort d'attendre jusqu'à la nuit de dimanche à lundi : Samantha Davies (Roxy) et Yannick Bestaven (Cervin EnR) avaient en effet encore plus de 400 milles à effectuer quand Bernard Stamm franchissait la ligne d'arrivée à Port la Forêt. La Britannique avait réussi la nuit dernière à grappiller des milles de marge à la faveur d'une brise d'Est qui mollissait. A plus de 650 milles du but, Arnaud Boissières (Akena Vérandas) et Jean-Baptiste Dejeanty (Maisonneuve) devraient les suivre avec une journée de décalage, soit lundi soir ou mardi matin. Le vent doit en effet rester installé au secteur Est d'une quinzaine de noeuds, puis 20 noeuds en début de semaine. Mais pour les trois anglo-saxons, Derek Hatfield (Spirit of Canada), Dee Caffari (Aviva) et Rich Wilson (Great Americain III), la fin de cette transat Ecover-BtoB ne sera pas des plus aisées !

Toujours englués dans les vents faibles et variables au Sud des Açores, les trois solitaires devront attendre dimanche matin pour voir s'installer un flux régulier de secteur Sud. De quoi allonger la foulée pour la fin du week-end mais avec l'obligation de se rapprocher des côtes espagnoles. Car l'arrivée d'une dépression atlantique provoque un flux d'Est puissant dans le golfe de Gascogne qui va sérieusement ballotter les derniers concurrents qui devraient en finir tout de même largement avant la clôture de la ligne programmée neuf jours après l'arrivée du vainqueur, soit dimanche 23 décembre à 00h 13' 25''...

DBo.

 

Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat)

" Laborieux ! Je pensais arriver en ligne droite de l'Espagne, affaler les voiles et hop, au bristot... Mais le vent a tourné et je suis allé jusqu'au raz de Sein et avec cette brise de terre, c'était très instable et il a fallu tirer de nombreux bords ! Tu te demandes si tu sais encore faire du près... Cette course était l'inverse de la transat Jacques Vabre : elle favorisait les bateaux puissants et je les ai vu partir depuis le début. En plus, je n'ai pas eu trop de réussite dans le Pot au Noir mais je me suis accroché. Pas trop mal, quand même ! Et puis, je suis qualifié pour le Vendée Globe... Je n'ai jamais fait une qualification aussi longtemps avant ! Je ne sais pas trop ce que je devais qualifier, mais là, c'est fait ! Cheminées Poujoulat va bien mais j'ai eu des problèmes de ballasts et aussi, des soucis techniques avec mon informatique au niveau de Recife. J'étais en panne jusqu'à la sortie du Pot au Noir alors j'ai mis un way-point, et j'ai navigué pendant trois jours sans trop savoir si c'était la bonne route ! Les nouveaux prototypes vont vite, mais on verra l'année prochaine après les travaux d'hiver ! "

Arrivées à Port la Forêt :

1-Loïck Peyron (Gitana Eighty) en 14j 09h 13' 25''

2-Kito de Pavant (Groupe Bel) en 14j 12h 22' 49'', à 3 heures 09 minutes 24 secondes du premier

3-Michel Desjoyeaux (Foncia) en 14j 13h 43' 24", à 4 heures 29 minutes et 59 secondes du premier

4-Yann Eliès (Generali) en 14j 19h 22' 02'', à 10 heures 07 minutes 37 secondes du premier

5-Marc Guillemot (Safran) en 15j 08h 25' 44'', à 23 heures 12 minutes 19 secondes du premier

6-Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) en 15j 16h 24'34'', à 1 jour 07 heures 09 minutes 09 secondes du premier

Marc Guillemot (Safran)

« Dès lors que le vérin de quille s'est rompu, je n’avais qu’une seule chose en tête : privilégier la sécurité et finir la course à tout prix. Sur le moment, c’est très frustrant d’être coupé en plein élan, car même si l’essentiel restait la qualification pour le Vendée Globe, on se prend toujours au jeu de la course ! Evidemment, j’ai décroché un peu sur les autres, mais j’ai réussi à rester dans le match à quelques milles de Generali. Le tout était de régler le bateau au mieux pour qu’il n’y ait pas de conséquences sur la quille. Et là encore, j’ai pris beaucoup de plaisir à bord de Safran qui s’avère être une véritable machine de course. Nous avons eu des conditions difficiles mais traverser l’Atlantique demeure toujours une belle aventure. J’ai beaucoup de chance de faire ce métier, ma passion. »

Dee Caffari (Aviva)

" Finally, we are moving and as the day has developed the movement has even been in the right direction. I do not think it is over yet so I am trying my hardest to get away from here before the dreaded wind hole swallows me up for a final time. By contrast today the weather has been low cloud cover, drizzle and rain and an obvious temperature drop. The swell has been coming from the west and I am guessing that this is all a precursor to the big even that will beast us from Monday onwards. First we complain of no wind and I am sure I will soon be complaining of too much wind. "

 

Derek Hatfield (Spirit of Canada)

" Overall it’s been a good sailing day but still not a lot of wind. On average about 8 knots of wind from the southeast so we are going off the wind for a change. I have continued to hand steer to get the maximum from the gennaker and boat speed. There was a great sunset tonight and each night has been clear with millions of stars. As the boats start the finishing process, it always gets anxious for those further back to get in and finished. I am starting to feel the anxiety now with over 1000 miles to go. Here’s hoping for a quick finish from here but unfortunately the winds are not playing fair so far. "

 

 

 

 

 

Imprimer la page Imprimer la page

 

 

DERNIERS COMMUNIQUÉS

22 décembre 07

Clap de fin

21 décembre 07

Clôture

19 décembre 07

Les explications de Dee Caffari

19 décembre 07

Démâtage d'Aviva

19 décembre 07

Maisonneuve à bon port

18 décembre 07

Cali à quai

17 décembre 07

Cervin EnR à Port la Forêt

17 décembre 07

Roxy est arrivé

17 décembre 07

L'onde de Sam

15 décembre 07

Long final pour Stamm

 

 

 



Cartographie/Classements,

<strong>Cartographie/Classements,</strong>
avec Netency


Accès vers la chaine TV de la course

Les derniers clips video

Get the Flash Player to see this player.

14 décembre 07 - 22H05

Les images de l'arrivée et l'interview des 4 premiers

 



Jeu Virtuel,
avec Virtual Loup-de-mer.org



Newsletter : Abonnez-vous !

    

Finalmente, uma regata transatlântica que parte do Brasil…..betek Breizh !