COMMUNIQUÉ DU 17 décembre 07

 

Cervin EnR à Port la Forêt

 

Yannick Bestaven a coupé la ligne d'arrivée devant Port la Forêt à 15h 57' 48'', soit après 18 jours 57 minutes et 48 secondes. Cervin EnR a fait une entrée remarquée dans la baie de Port la Forêt en arrivant de jour, sous une lumière hivernale magnifique !

 

 

Et de huit : Yannick Bestaven réalise non seulement sa qualification pour le prochain Vendée Globe, mais aussi une très belle première transatlantique Sud-Nord à bord de son monocoque Imoca. L'ex-Aquitaine Innovations d'Yves Parlier avait longtemps traîné dans un chantier sans naviguer et Yannick Bestaven et ses amis avaient décidé de le réarmer quelques mois seulement avant la transat Jacques Vabre. Sans avoir le temps de l'optimiser ou de le modifier... Treizième à Salvador de Bahia en compagnie de Ronan Guérin, l'Arcachonnais effectue ainsi un beau parcours retour en solitaire à l'occasion de la transat Ecover-BtoB en coupant la ligne d'arrivée avec trois jours 15 heures 44 minutes et 23 secondes d'écart sur le vainqueur Loïck Peyron. Handicapé par des problèmes de voiles d'avant, Cervin EnR n' a pas du tout bénéficié des mêmes conditions météorologiques depuis la latitude des Canaries avec du petit temps avant les Açores et du vent d'Est contraire depuis la pointe espagnole.

A cent vingt milles de Port la Forêt, Arnaud Boissières (Akena Vérandas) est le prochain solitaire attendu devant le sémaphore de Beg Meil, soit en fin de nuit prochaine. Et Jean-Baptiste Dejeanty (Maisonneuve) devrait le suivre une dizaine d'heures plus tard. Quant au Canadien Derek Hatfield (Spirit of Canada), il faudra patienter jusqu'à mercredi soir ou jeudi avant d'appercevoir son étrave au large des Glénan, Dee Caffari (Aviva) et Rich Wilson (Great Americain III) devant le suivre avec une demie journée d'écart...

DBo.


Yannik Bestaven (Cervin EnR)

" Objectif atteint ! L'histoire était d'arriver à Port la Forêt et d'être qualifié pour le Vendée Globe. Mais il y a pas mal de choses qui se sont passées avant d'en arriver là... Je suis content d'être ici avec un bateau à peu près en bon état et pas trop mal classé finalement, puisque je suis dans le paquet du milieu, chose que je n'espérais pas trop avec mon bateau. J'ai pas mal bricolé avec des soucis de gréement, notamment les drisses... J'ai eu une journée galère quand j'étais revenu sur Samantha et que j'ai cassé ma drisse de spinnaker : les 400 m² de toile sont passés à l'eau, et se sont pris dans la quille... Il a fallu que je plonge pour démêler tout ça, puis que je monte dans le mât pour installer une drisse pour le gennaker ! Cinq heures perdues plus une voile déchirée... Autrement, du petit accastillage, mais logique puisqu'il était quasiment d'origine. La trinquette aussi parce que la drisse a twisté et mon équipe technique essaye encore au port de la descendre : je suis monté dans le mât deux fois sans résultat ! Et pour finir la nuit dernière, c'est le gasoil brésilien qui a figé parce qu'ils ne mettent pas de produit antigel là bas ! Plus de moteur, donc plus d'électricité : j'ai été obligé de barrer beaucoup et dehors, il y a 25-30 noeuds, au près, avec ce froid glacial...

C'était ma première transat en solo sur un monocoque de 60 pieds et je suis content parce que, mis à part les deux dernières journées dans le golfe de Gascogne qui ont été très dures, tout le reste s'est super bien passé : j'étais en phase avec le bateau, j'avais fait les bons choix de voiles, je manoeuvrais bien... Et je voyais que par rapport aux voiliers de la même génération, je marchais plutôt pas mal : j'avais 60 milles de retard sur Roxy et Akena Vérandas à la sortie du Pot au Noir, et j'ai réussi à revenir à la hauteur de Samantha et à dépasser Arnaud. Cervin EnR a encore du potentiel : à nous cet hiver de le rendre plus polyvalent puisque c'est son gros souci. Notamment au près et dans les petits airs. Nous allons faire un gros chantier sur le gréement en passant à un plan de voilure plus homogène, et sur les appendices pour améliorer le cap au près qui n'est pas son fort ! Le bateau va vite et assez facilement dans la brise, mais pour descendre l'Atlantique et le remonter, il faut pouvoir faire du près... "


Arrivées à Port la Forêt :

1-Loïck Peyron (Gitana Eighty) en 14j 09h 13' 25''

2-Kito de Pavant (Groupe Bel) en 14j 12h 22' 49'', à 3 heures 09 minutes 24 secondes du premier

3-Michel Desjoyeaux (Foncia) en 14j 13h 43' 24", à 4 heures 29 minutes et 59 secondes du premier

4-Yann Eliès (Generali) en 14j 19h 22' 02'', à 10 heures 07 minutes 37 secondes du premier

5-Marc Guillemot (Safran) en 15j 08h 25' 44'', à 23 heures 12 minutes 19 secondes du premier

6-Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) en 15j 16h 24'34'', à 1 jour 07 heures 09 minutes 09 secondes du premier

7-Samantha Davies (Roxy) en 17j 17h 38' 46'', à 3 jours 08 heures 25 minutes 21 secondes du premier

8-Yannick Bestaven (Cervin EnR) en 18j 00h 57' 48'', à 3 jours 15 heures 44 minutes 23 secondes du premier


Dee Caffari (Aviva)

« C’est vraiment tout ou rien. Ce matin, j’avançais à peine et la grand-voile clappait d’un côté sur l’autre et j’essayais de me frayer un chemin après l’île la plus Sud des Açores. Depuis, j’ai fait cinq changements de voile et maintenant je surfe dans 20 à 30 nœuds de vent dans une grosse houle et chaque mille me rapproche de la maison. Le ciel est clair et la demi-lune éclaire ma route. C’est très différent de la dernière fois où j’ai rencontré ces conditions mais qu’il n’y avait pas de ciel et aucune visibilité. En fait, si je n’avais pas été aussi fatiguée aujourd’hui, je crois que j’aurais pu apprécier cette magnifique journée de navigation. Pour ne rien rater, je suis même restée pendant les quarts de mon pilote automatique. Il n’est jamais en retard mais je dois reconnaître que, moi, j’ai parfois été en retard pour mon quart, mais il ne s’est jamais plaint ! Pour rendre la journée encore meilleure, j’ai enfin passé la barre des moins des 1 000 milles à parcourir alors je me sens beaucoup mieux et Noël est de nouveau une option ! »

 

 

 

 

 

Imprimer la page Imprimer la page

 

 

DERNIERS COMMUNIQUÉS

22 décembre 07

Clap de fin

21 décembre 07

Clôture

19 décembre 07

Les explications de Dee Caffari

19 décembre 07

Démâtage d'Aviva

19 décembre 07

Maisonneuve à bon port

18 décembre 07

Cali à quai

17 décembre 07

Cervin EnR à Port la Forêt

17 décembre 07

Roxy est arrivé

17 décembre 07

L'onde de Sam

15 décembre 07

Long final pour Stamm

 

 

 



Cartographie/Classements,

<strong>Cartographie/Classements,</strong>
avec Netency


Accès vers la chaine TV de la course

Les derniers clips video

Get the Flash Player to see this player.

14 décembre 07 - 22H05

Les images de l'arrivée et l'interview des 4 premiers

 



Jeu Virtuel,
avec Virtual Loup-de-mer.org



Newsletter : Abonnez-vous !

    

Finalmente, uma regata transatlântica que parte do Brasil…..betek Breizh !