COMMUNIQUÉ DU 18 décembre 07

 

Cali à quai

 

Arnaud Boissières a enfin touché terre ce mardi à 15h 57' 26'' après 19 jours 57 minutes 26 secondes de course. L'Arcachonnais surnommé "Cali" réalise donc son objectif du départ de Salvador de Bahia : se qualifier pour le prochain Vendée Globe.

 

 

Après plus de dix-neuf jours de course, Arnaud Boissières peut enfin dire "ouf !" car les conditions météorologiques de ces derniers jours n'ont pas été des plus agréables : depuis quasiment le cap Finisterre, c'est une brise de vingt noeuds et plus, avec des rafales à plus de trente noeuds qui a soufflé sur le golfe de Gascogne. Mais surtout, ce vent musclé venait du secteur Est, c'est à dire obligeait le solitaire à tirer des bords pour rallier Port la Forêt. Atterrissant dans un premier temps au large de l'île de Sein, Akena Vérandas s'est recadré une première fois vers la baie d'Audierne, puis de nouveau vers le Sud de l'archipel des Glénan avant de pouvoir faire route directe vers la ligne d'arrivée mouillée devant le sémaphore de Beg Meil. Et c'est donc en milieu d'un après-midi frisquet mais sous un soleil généreux que le monocoque noir et vert en terminait après plus de 4 500 milles sur l'eau...

Arnaud Boissières aura bien géré sa première transat en solitaire sur un 60 pieds Imoca puisque, après un début de course dans le rythme des monocoques de sa génération, il a dû faire face à plusieurs problèmes techniques qui l'ont sensiblement ralenti (voiles...). Malgré ce déficit, Akena Vérandas est longtemps resté au contact de Samantha Davies (Roxy) et de Yannick Bestaven (Cervin EnR) mais légèrement décroché, il s'est fait englué par les calmes qui ont sévi au large des Açores... La situation météorologique n'était dès lors, plus la même et depuis l'archipel, sa progression vers le but est devenue nettement plus laborieuse contre un vent soutenu et une mer formée.


Maisonneuve attendu dans la matinée

Jean-Baptiste Dejeanty n'avait pas trop le moral ce mardi matin quand il lui a fallu virer de bord au milieu du golfe de Gascogne face à une brise de plus de vingt-cinq noeuds d'Est. Le bord vers le Sud-Est ne le rapprochait pas franchement du but, mais s'avérait obligatoire pour déborder les côtes bretonnes et venir vers la ligne d'arrivée, en route directe dès ce soir. A plus de cent milles de Port la Forêt en milieu d'après-midi, Maisonneuve devrait finir la transat Ecover-BtoB mercredi en matinée. Rappelons que le jeune solitaire n'a plus d'étai pour tenir son mât, ni de voiles d'avant plus grandes que son foc de brise ORC...

Pour les trois anglo-saxons qui ferment la marche au large de l'Espagne (Derek Hatfield, Dee Caffari, Rich Wilson), les conditions étaient encore agréables ce mardi dans une brise modérée de secteur Sud-Est mais le temps va rapidement se dégrader la nuit prochaine dans cette zone : l'arrivée d'une dépression très active entre les Açores et la péninsule ibérique va générer un flux d'Est de plus de trente noeuds au Nord de La Corogne ! Heureusement, cette brise forte et glaciale va progressivement tourner au secteur Sud-Est, et les trois solitaires pourraient ainsi viser l'arrivée sur un seul bord jeudi soir. Dee Caffari peut être rassurée : elle sera à terre bien avant Noël !

DBo.


Arnaud Boissières (Akena Vérandas)

" Il a fait très froid pour finir mais dans l'ensemble, c'était sympa. C'est dommage que je me sois fait distancer par Samantha et Yannick, à cause des problèmes techniques que j'avais. Les deux premiers jours, une belle bataille au près avec les nouveaux prototypes. Puis ma trinquette a explosé au niveau de Recife et cela m'a obligé à naviguer avec le foc de brise ORC : c'était intéressant comme configuration. Mais le plus important, c'est d'être qualifié pour le Vendée Globe... Vu le nombre de candidats qui ont connu des problèmes, comme Armel Le Cléac'h !

Gros bateau, petit bateau, les problèmes sont similaires : la taille ne change pas grand chose, l'important, c'est d'être bien à bord. Il y a plein de petites choses à faire cet hiver pour faciliter les manoeuvres et améliorer la vie à bord. Les conditions météo n'étaient particulièrement favorables à Akena Vérandas avec beaucoup de près, mais il faut faire avec. Les premiers sont sur les meilleurs bateaux parce qu'ils sont aussi les meilleurs ! C'est super motivant d'être parfois au contact avec ces nouveaux prototypes...

Peut-être je suis parti trop léger, sans trop de matériel de rechange... Il faut que j'embarque une caisse à outils plus conséquente. Mais je ne me suis jamais senti dans le doute côté moral, jamais à me demander ce que je faisais là ! J'étais très content d'être à bord, il y avait toujours quelque chose à faire et je n'ai jamais trouvé le temps long. Dix-neuf jours de mer, c'est déjà pas mal... Je me suis fait mal au coude dès le premier jour et il a doublé de volume ! Mais l'an prochain, je fais de la musculation : vu mon gabarit et les efforts qu'il faut parfois produire rapidement...

Il y a un chantier d'hiver à effectuer, mais il ne sera pas trop lourd : une dérive un peu plus longue pour améliorer les performances au près. Au programme l'an prochain : la transat anglaise et peut-être Québec-Saint Malo. En tous cas, je suis plus serein pour le Vendée Globe ! La transat Ecover-BtoB est tout de même la partie finale du tour du monde et c'était intéressant à faire. Et puis l'important c'est de cumuler les navigations : je n'avais fait que deux jours en solo sur Akena Vérandas... Avoir fait une partie du parcours du Vendée Globe, cela met en confiance. "

 


Arrivées à Port la Forêt :

1-Loïck Peyron (Gitana Eighty) en 14j 09h 13' 25''

2-Kito de Pavant (Groupe Bel) en 14j 12h 22' 49'', à 3 heures 09 minutes 24 secondes du premier

3-Michel Desjoyeaux (Foncia) en 14j 13h 43' 24", à 4 heures 29 minutes et 59 secondes du premier

4-Yann Eliès (Generali) en 14j 19h 22' 02'', à 10 heures 07 minutes 37 secondes du premier

5-Marc Guillemot (Safran) en 15j 08h 25' 44'', à 23 heures 12 minutes 19 secondes du premier

6-Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) en 15j 16h 24'34'', à 1 jour 07 heures 09 minutes 09 secondes du premier

7-Samantha Davies (Roxy) en 17j 17h 38' 46'', à 3 jours 08 heures 25 minutes 21 secondes du premier

8-Yannick Bestaven (Cervin EnR) en 18j 00h 57' 48'', à 3 jours 15 heures 44 minutes 23 secondes du premier

9-Arnaud Boissières (Akena Vérandas) en 19j 00h 57' 26'', à 4 jours 15 heures 44 minutes 01 secondes du premier


Dee Caffari (Aviva)

« Passer de la pétole où tu n’entends même pas le bruit de la mer taper sur la coque du bateau, à un plein reaching dans plus de 30 nœuds de vent, fait une énorme différence. J’ai l’impression que mes sens ont été pris d’assaut. A l’intérieur, le rugissement de la mer et les surfs tremblent sous tes pieds, le crash de chaque vague sur le pont te rend aussi maladroite qu’un manchot par instinct naturel. La secousse soudaine alors que tu retombes après une vague, te fait perdre l’équilibre. Tu ne peux rien faire sans t’accrocher à quelque chose ou être assis, comme ça tu tombes de moins haut ! Bien que je porte tous les vêtements que je peux trouver, être sur le pont dans les coups constants et les jets de vague te laisse le souffle coupé, froid et moite. L’endroit le plus sûr est d’être calé dans le coin du cockpit avec la barre à laquelle s’accrocher et barrer. C’est un feeling grisant et légèrement à la limite de tout contrôle. Ce qui continue de nous motiver, c’est que chaque mille parcouru nous rapproche de la maison... »


Derek Hatfield (Spirit of Canada)

" Hello de Spirit of Canada. Un jour animé aujourd'hui avec des vents variables en direction et en force, passant de 12 noeuds à 25 noeuds... Et j'ai donc passé beaucoup de temps sur le pont pour prendre et défaire les ris. Mais j'ai tout de même bien progressé vers le but ! Les deux bateaux derrière moi m'ont un peu rattrapé ce qui me donne encore plus de motivation pour aller vite. La nuit est très noire, froide et couverte au point que je ne vois plus les étoiles. Je suis seulement à cent milles du cap Finisterre et je dois désormais veiller au trafic maritime des cargos..."

 

 

 

 

 

Imprimer la page Imprimer la page

 

 

DERNIERS COMMUNIQUÉS

22 décembre 07

Clap de fin

21 décembre 07

Clôture

19 décembre 07

Les explications de Dee Caffari

19 décembre 07

Démâtage d'Aviva

19 décembre 07

Maisonneuve à bon port

18 décembre 07

Cali à quai

17 décembre 07

Cervin EnR à Port la Forêt

17 décembre 07

Roxy est arrivé

17 décembre 07

L'onde de Sam

15 décembre 07

Long final pour Stamm

 

 

 



Cartographie/Classements,

<strong>Cartographie/Classements,</strong>
avec Netency


Accès vers la chaine TV de la course

Les derniers clips video

Get the Flash Player to see this player.

14 décembre 07 - 22H05

Les images de l'arrivée et l'interview des 4 premiers

 



Jeu Virtuel,
avec Virtual Loup-de-mer.org



Newsletter : Abonnez-vous !

    

Finalmente, uma regata transatlântica que parte do Brasil…..betek Breizh !