COMMUNIQUÉ DU 19 décembre 07

 

Les explications de Dee Caffari

 

Démâté ce mercredi matin à 160 milles dans le Nord-Ouest de La Corogne, Aviva fait le dos rond dans le coup de vent de plus de 45 noeuds qui sévit sur le golfe de Gascogne. Dee Caffari revient sur cet incident imprévu...

 

 

La course commence maintenant pour l’équipe à terre qui étudie les options limitées pour ramener Dee Caffari et Aviva à terre sains et saufs. Basée à Fareham en Angleterre, l’équipe d’Aviva Ocean Racing est en contact avec les autorités de La Corogne et de Vigo en Espagne, les deux ports les plus proches pour organiser un remorquage. Il se pourrait qu’il faille encore 24 heures avant qu’un remorqueur puisse rejoindre Aviva. L’équipe, menée par le directeur du projet, Andrew Roberts, va également demander à un hélicoptère d’être en stand-by pour récupérer la navigatrice si les conditions empirent. Elle étudie La Corogne en Espagne parce que c’est le port le plus près, à 140 milles. Dee Caffari espère qu’ils vont pouvoir envoyer un bateau pour la remorquer car elle n'a pas assez de gas-oil pour rentrer au moteur et face au vent. Le coup de vent doit se calmer ce mercredi soir, mais la priorité de la Britannique est de ramener le bateau.


Dee Caffari (Aviva)

« Il était environ 6h00 du matin TU et j’étais dans la descente toute habillée et attachée avec mon harnais. On était au près à 8-9 nœuds, trois ris dans la grand-voile et trinquette et le temps était sacrément mauvais. Aviva est retombé d’une vague, a atterri en faisant un grand boum et s’est écrasé puis a frémi. J’ai sauté sur le pont et j'ai vu le mât tomber sur bâbord. Je me suis juste dit : « Oh my God ! ». A ce moment précis, le mât tapait contre la coque du bateau et pour éviter de sérieux dégâts, il était impératif de couper et de dégager le gréement aussi vite que possible. J’ai dû trouver un moyen de libérer le mât pour éviter les dégâts tout en essayant de comprendre ce qui venait de se passer. Le mât s’est cassé juste au-dessus du troisième ris et il est tombé sur le côté. Ca a pris une heure et 25 minutes pour dégager le bateau de tout dégât éventuel. Il me reste la bôme et un outrigger mais j’ai abîmé une dérive et un safran. Je dérive avec le vent. J’ai eu des pointes de vent à 48 nœuds et puis ça s’est calmé. Mais c’est de nouveau remonté à 47 nœuds avec de grosses vagues.

Je ne sais pas vraiment comment je me sens à l’heure qu’il est. Je marche à l’adrénaline. Mes mains sont coupées d’avoir utilisé la scie et les couteaux sur le gréement mais je crois que les émotions vont arriver plus tard. J’ai l’impression d’être poussée à la limite et que c’est la mauvaise surprise de fin. L’option facile serait de quitter le bord mais le bateau est intègre et les conditions vont s’améliorer. Je vais devoir être patiente parce que c’est dans notre intérêt de ramener le bateau. Il y a tellement de choses à bord que je ressens le besoin de le ramener à bon port. Je savais que la météo allait être très mauvaise mais je ne m’attendais pas à 50 nœuds de vent. J’étais tellement contente d’être dans le golfe de Gascogne à moins de 300 milles de la maison que je n’arrive pas à y croire. Ce n’est jamais le bon moment de démâter, que tu sois à 5 milles de la côte ou à 500 milles. Le fait que ce soit arrivé dans le mauvais temps rend les choses très difficiles mais si je suis en apprentissage, c’est bien la façon la plus abrupte de le faire. »

 

 

 

 

 

Imprimer la page Imprimer la page

 

 

DERNIERS COMMUNIQUÉS

22 décembre 07

Clap de fin

21 décembre 07

Clôture

19 décembre 07

Les explications de Dee Caffari

19 décembre 07

Démâtage d'Aviva

19 décembre 07

Maisonneuve à bon port

18 décembre 07

Cali à quai

17 décembre 07

Cervin EnR à Port la Forêt

17 décembre 07

Roxy est arrivé

17 décembre 07

L'onde de Sam

15 décembre 07

Long final pour Stamm

 

 

 



Cartographie/Classements,

<strong>Cartographie/Classements,</strong>
avec Netency


Accès vers la chaine TV de la course

Les derniers clips video

Get the Flash Player to see this player.

14 décembre 07 - 22H05

Les images de l'arrivée et l'interview des 4 premiers

 



Jeu Virtuel,
avec Virtual Loup-de-mer.org



Newsletter : Abonnez-vous !

    

Finalmente, uma regata transatlântica que parte do Brasil…..betek Breizh !