COMMUNIQUÉ DU 27 novembre 07

 

Retour à la normale

 

Après une transat Jacques Vabre caractérisée par des conditions météorologiques inhabituelles sur l’Atlantique, la situation revient progressivement à la normale et les quinze monocoques qui vont s’élancer jeudi 29 novembre auront de quoi optionner après le Pot au Noir…

 

 

Avec une dépression sur Madère et un anticyclone sur l’Irlande, la transat en double qui vient de s’achever à Salvador de Bahia n’a pas été très facile à négocier pour les monocoques Imoca, qui ont dû composer avec des brises faibles à modérées et une très grande majorité de vents portants. Tactiquement, la situation n’était pas claire et laissait beaucoup d’incertitudes quant aux bons choix stratégiques : le passage du Pot au Noir a ainsi totalement redistribué les cartes pour le groupe des sept leaders… Mais « avec le temps, va tout s’en va » et l’automne est de retour sur l’Atlantique Nord : l’anticyclone des Açores s’affaisse et reprend sa place « normale » au Sud de l’archipel tandis qu’une succession de dépressions en formation sur Terre-Neuve, traversent l’océan rapidement ces prochains jours. Il va faire doux, la pluie sera au rendez-vous et le vent va souffler fort pour l’ouverture du Salon Nautique de Paris !

 

Quinze en quinze ?

 

Du côté du Brésil qui achève son printemps pour entrer en été, le climat est incontestablement chaud et humide : difficile de faire des prévisions précises avec l’arrivée de fronts nuageux et pluvieux qui « mangent le vent » et la brise passe très vite du calme blanc comme ce mardi au lever du jour, à plus de quinze nœuds en milieu de matinée, pour retomber à dix nœuds à midi... Et cette configuration semble se prolonger les jours suivants, en particulier jeudi 29 novembre, jour du départ de la transat Ecover-BtoB. Ainsi la brise serait le matin de secteur Nord d’une dizaine de nœuds, mollissant en début d’après-midi dans la Baie de Tous les Saints pour repasser au secteur Est modéré en fin de journée. La première nuit s’annonce donc assez lente et sollicitante pour les équipages qui risquent fort d’avoir à manœuvrer souvent pour s’écarter des côtes brésiliennes. Dès le lendemain du coup de canon libérateur, c’est dans un flux de secteur Est à Nord-Est que les quinze monocoques vont devoir composer jusqu’à Recife avant d’ouvrir les voiles, direction le Pot au Noir…

 

Les premiers devraient donc franchir l’équateur, distant de Bahia de 1 000 milles dès le 3 décembre avec une jolie brise de Sud-Est 15-18 nœuds : première accélération de la course avec un léger ralentissement dans le Pot au Noir qui devrait être assez instable, même sur le 30° Ouest… A suivre, du près dans des alizés de 18-22 nœuds orientés au secteur Nord-Est, donc au près pendant près de 1 000 milles ! Heureusement, ceux-ci tourneront progressivement à l’Est, ce qui permettra de nouveau de choquer les écoutes et d’accélérer sensiblement pour un long bord de vent de travers. Les quinze solitaires savent déjà qu’ils vont naviguer plus de la moitié du temps penchés à 25° sur le même bord ! Normalement, la flotte accrochera une dépression au large de l’archipel de Madère pour finir au portant et un temps course de quinze jours semble logique au vu de la configuration actuelle.

 

Dee Caffari (Aviva)

« Mon nouveau bateau ne sera prêt qu’au début de l’année prochaine et faire ce retour est avant tout un stage de préparation : ce sera ma première course en solitaire sur un 60 pieds ! Ce sera une nouvelle expérience et je suis un peu plus qu’anxieuse mais aussi secrètement surexcitée. Même si je dois reconnaître que naviguer dans le golfe de Gascogne mi-décembre ne me ravit pas vraiment. J’espère que la météo sera clémente pour la flotte IMOCA… Le bateau a subi des avaries au niveau de la tête de mât lors de la transat aller, mais l’équipe technique d’Aviva travaille dur pour remettre le bateau en état avant le départ.

L’ambiance est très agréable entre les skippers que je découvre au fil des semaines : ce sont tous d’excellents compétiteurs et de super marins et je suis très fière d’être à leurs côtés. Je vais faire le maximum pour leur tenir tête le plus longtemps possible… »

 

Kito de Pavant (Groupe Bel)

« D’abord, il faut rentrer et ramener le bateau car il y a un programme chargé en vu du Vendée Globe. La transat Ecover-BtoB est avant tout une course de qualification en solitaire et l’objectif primordial, c’est de finir, d’arriver à Port la Forêt. Ce sera ma première navigation en solitaire à bord de Groupe Bel : je n’ai même pas eu le temps de tirer des bords tout seul car le bateau a été mis à l’eau assez tardivement ! Ce sera aussi une bonne occasion de se tester sachant que ce ne sont pas des monocoques faciles en solo… Cela va me faire du bien de naviguer en solo.

Nous allons passer dans les mêmes endroits dans un peu plus d’un an, encore en solitaire à la fin du tour du monde : c’est donc très intéressant de découvrir ce tracé dans les mêmes conditions. Et comme une bonne moitié des prétendants au Vendée Globe sera sur la ligne de départ le 29 novembre, ce sera un bon étalonnage, bien que le niveau sportif ne sera pas forcément le même puisque tous les concurrents ne seront pas à fond pour préserver leur bateau… »

 

Samantha Davies (Roxy)

« J’ai un double objectif sur cette transat Ecover-BtoB : d’abord effectuer ma qualification pour le Vendée Globe, mais aussi ce sera ma première transat en solitaire en 60 pieds… J’ai beaucoup de choses à apprendre alors qu’il reste un an avant le départ des Sables d’Olonne ! Le parcours est identique, puisqu’il n’y a plus le passage obligé par les Açores et ce sera la première fois aussi que je traverse l’équateur du Sud vers le Nord… Je l’ai fait quatre fois dans l’autre sens ! Les choix stratégiques et météorologiques sont très différents par rapport à une transat Nord-Sud et donc il y a pas mal de choses à étudier.

Cette course retour va s’effectuer avec beaucoup de vents contraires et Roxy n’est pas le plus à l’aise au près avec 15-25 nœuds de vent. On souffre plus face aux nouveaux prototypes et je sais déjà que je vais être distancée rapidement. Mais cela ne m’inquiète pas trop puisque je suis débutante et que je dois encore progresser. Il faut d’abord finir et apprendre le plus possible : le résultat n’est pas une priorité… »

D. Bourgeois

 

 

 

 

 

Imprimer la page Imprimer la page

 

 

DERNIERS COMMUNIQUÉS

22 décembre 07

Clap de fin

21 décembre 07

Clôture

19 décembre 07

Les explications de Dee Caffari

19 décembre 07

Démâtage d'Aviva

19 décembre 07

Maisonneuve à bon port

18 décembre 07

Cali à quai

17 décembre 07

Cervin EnR à Port la Forêt

17 décembre 07

Roxy est arrivé

17 décembre 07

L'onde de Sam

15 décembre 07

Long final pour Stamm

 

 

 



Cartographie/Classements,

<strong>Cartographie/Classements,</strong>
avec Netency


Accès vers la chaine TV de la course

Les derniers clips video

Get the Flash Player to see this player.

14 décembre 07 - 22H05

Les images de l'arrivée et l'interview des 4 premiers

 



Jeu Virtuel,
avec Virtual Loup-de-mer.org



Newsletter : Abonnez-vous !

    

Finalmente, uma regata transatlântica que parte do Brasil…..betek Breizh !