COMMUNIQUÉ DU 29 novembre 07

 

A start is born

 

Nouvelle épreuve du calendrier Imoca, la transat ECOVER BtoB est née pour servir de qualification en vu du prochain Vendée Globe. Mais les quinze solitaires qui se sont élancés ce jeudi 29 novembre à 11 heures ont d’ores et déjà montré sur ce départ, qu’ils étaient bien en course et qu’ils ne lâcheront rien. Gitana Eighty virait en tête la première et ultime marque de ce parcours de 4 200 milles entre Salvador de Bahia et Port la Forêt.

 

 

Pour la première fois, une transat en solitaire arrivera en Bretagne : la transat ECOVER BtoB ! Le départ de Salvador de Bahia pour Port la Forêt a donc été donné à 11 heures précises dans une brise assez instable et faible de secteur Sud. Il faut dire qu’une zone orageuse s’était installée dès ce jeudi matin sur la Baie de Tous les Saints et que la difficulté pour les quinze monocoques était bien de se dégager le plus rapidement possible des côtes brésiliennes pour attraper les alizés de secteur Nord-Est qui soufflent au large du Brésil.
Dans ces conditions avec un vent de secteur Sud de 7 nœuds, forcissant légèrement à 10 nœuds juste après le coup de canon libérateur, les quinze solitaires avaient le choix entre franchir la ligne tribord amure au bateau Comité (donc prioritaire) ou côté bouée mouillée devant le Yacht Club en bâbord amure… Et la flotte se scindait en deux groupes avec Loïck Peyron, Marc Guillemot, Bernard Stamm, Michel Desjoyeaux, Mike Golding, Jean-Baptiste Dejeanty… côté terre, tandis que Yann Eliès, Kito de Pavant, Arnaud Boissières, Yannick Bestaven… préféraient rester au milieu du chenal, la marée descendante favorisant la sortie de la baie.

Un départ très serré
Gitana Eighty était le plus prompt sur la ligne côté bouée en bâbord amure, suivi de très près par Safran tandis que Cheminées Poujoulat serrait trop la marque de bout de ligne et prenait sa quille pendulaire dans son mouillage : Bernard Stamm se voyait contraint de se mettre face au vent pour se dégager, mais voyait plus de la moitié de la flotte le dépasser ! De l’autre côté de la ligne, Generali arrivait en tribord et virait rapidement sous les deux leaders tandis que plusieurs solitaires se croisaient à quelques mètres les uns des autres pour se recadrer près de la côte. Tout le monde se retrouvait donc bâbord amure au près pour aller chercher la bouée de Santo Antonio à cinq milles dans le Sud, avec Loïck Peyron en ouvreur, suivi par Marc Guillemot et Armel Le Cléac’h.

Il ne fallait donc pas longtemps pour parer la première et dernière bouée de ce parcours de 4 200 milles entre le Brésil et la Bretagne. Mais Dee Caffari indiquait qu’elle connaissait des problèmes techniques sur son enrouleur de gennaker et Aviva revenait rapidement au port de Bahia pour effectuer une réparation express. Cette première demi-journée de course devrait se caractériser par un louvoyage le long des côtes brésiliennes contre un alizé de secteur Nord-Est d’une dizaine de nœuds qui devrait se renforcer en début de nuit en tournant progressivement au secteur Est : les quinze solitaires pourront donc allonger la foulée en direction de Recife, puis de l’équateur. Mais ils doivent donc s’attendre à naviguer penché à 25° pendant une bonne semaine avant d’espérer que l’anticyclone des Açores soit bien positionné au Sud-Est de l’archipel et qu’une dépression les cueille pour achever cette première transat Ecover-BtoB en moins de quinze jours…

Passage à la bouée de Santo Antonio :
1-Gitana Eighty : Loïck Peyron
2-Safran : Marc Guillemot
3-Brit Air : Armel Le Cléac'h

Classement au départ de la transat Ecover-BtoB :
1-Gitana Eighty : Loïck Peyron
2-Safran : Marc Guillemot
3-Cheminées Poujoulat : Bernard Stamm
4-Generali : Yann Eliès
5-Foncia : Michel Desjoyeaux
6-Brit Air : Armel Le Cléac'h
7-Groupe Bel : Kito de Pavant
8-Akena Vérandas : Arnaud Boissières
9-Maisonneuve : Jean-Baptiste Dejeanty
10-Spirit of Canada : Derek Hatfield
11-Great American III : Rich Wilson
12-Ecover 3 : Mike Golding
13-Cervin enR : Yannick Bestaven
14-Roxy : Samantha Davies
15-Aviva : Dee Caffari

Mike Golding (Ecover 3)

« C’est une course intéressante avec beaucoup de vents contraires qui permettra d’évaluer comment va Ecover 3 par rapport au reste de la flotte. Mais ce sera un tracé difficile avec beaucoup de manœuvres, de changements de voile… et au moins six jours penchés à 25° ! Je continuerais à naviguer à mon rythme mais je pense que la transat Ecover-BtoB sera très disputée jusqu’à l’arrivée… Le premier challenge est de sortir de la baie de Salvador de Bahia pour attraper les alizés de secteur Est. Nous aurons donc à naviguer contre le vent et au débridé, probablement le long des côtes et la grande question est de savoir à combien de milles du Brésil il faudra se placer. De plus, la brise est assez différente de jour et de nuit, et il sera important d’être en phase avec ces bascules de vent. Si l’anticyclone des Açores est à sa place normale à cette saison, il faudra effectuer une trajectoire courbe vers le Nord pour le contourner et terminer avec une dépression. Ainsi les points névralgiques de la transat Ecover-BtoB seront les premières heures après le départ, le Pot au Noir et le choix d’être plus ou moins proche des Açores. Et en ce moment, les alizés de l’hémisphère Nord sont assez puissants… »

Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat)
« La transat Ecover-BtoB est avant tout une qualification pour le Vendée Globe. Il n'y a pas, pour moi, un réel enjeu, sinon celui d'arriver de l'autre côté sans me faire mal et sans casser. Pour un gabarit comme le mien, Cheminées Poujoulat est actuellement dur à manœuvrer tout seul. Cela dit, ils sont tous de plus en plus puissants et de plus en plus durs. Jusqu'au Pot au Noir, on sait ce qui nous attend, des alizés, mais au près. Ensuite, on verra sur place, c'est l'hiver, en Atlantique nord, donc jamais tendre… Ici, à Bahia, c'est la grisaille, il y a une espèce de dépression tropicale au Sud qui rend la zone de départ un peu bizarre. Il faudra rapidement se dégager de cette histoire pour récupérer gentiment les alizés et ouvrir un peu les voiles. Après Recife, on devrait être vent de travers un petit moment. Ensuite, une fois passé le Pot au Noir, que nous irons normalement chercher au même endroit qu'à l'aller, ce sera à nouveau du près dans les alizés de l'hémisphère Nord. Quant à la suite, tout dépendra de la situation, ce n'est pas garanti qu'il y ait du vent fort là-haut ! »

Rich Wilson (Great American III)
« La transat Ecover-BtoB va être une superbe course sur un parcours qualificatif pour le Vendée Globe. Il y a de nombreux marins fantastiques au départ à Bahia aussi ! Je n'ai jamais fait un briefing des skippers où il y avait des coureurs d’un tel calibre. C’est très spécial d’être dans la même salle que Michel Desjoyeaux, Bernard Stamm, Loick Peyron, etc. C'est absolument fabuleux. Il y avait des tonnes de milles de courses océaniques là-dedans et juste le fait d'être là est très spécial. J’attends le départ avec impatience. Il y aura encore un peu de travail au près car le bateau est plus âgé. C'est un bateau moderne mais j'ai quelques années de plus que les autres et donc c’est un bon bateau pour moi. C’est aussi un bateau sûr. »

 

 

 

 

 

 

Imprimer la page Imprimer la page

 

 

DERNIERS COMMUNIQUÉS

22 décembre 07

Clap de fin

21 décembre 07

Clôture

20 décembre 07

Prochaine diffusion TV de la Transat ECOVER BtoB

19 décembre 07

Les explications de Dee Caffari

19 décembre 07

Démâtage d'Aviva

19 décembre 07

Maisonneuve à bon port

18 décembre 07

Cali à quai

17 décembre 07

Cervin EnR à Port la Forêt

17 décembre 07

Roxy est arrivé

17 décembre 07

L'onde de Sam

 

 

 



Cartographie/Classements,

<strong>Cartographie/Classements,</strong>
avec Netency


Accès vers la chaine TV de la course

Les derniers clips video

Get the Flash Player to see this player.

14 décembre 07 - 22H05

Les images de l'arrivée et l'interview des 4 premiers

 

Bulletin météo

Point météo du 13 Décembre :Ca refuse par l'avant, du vent de sud pour les tous poursuivants



Jeu Virtuel,
avec Virtual Loup-de-mer.org



Newsletter : Abonnez-vous !

    

Finalmente, uma regata transatlântica que parte do Brasil…..betek Breizh !