COMMUNIQUÉ DU 1 décembre 07

 

Chaud dedans !

 

La flotte de la transat Ecover-BtoB s'est après 48 heures de course, scindée en deux groupes : le premier se présente très groupé pour un passage de l'équateur programmé pour dimanche soir, le second s'étire déjà entre le chasseur Maisonneuve et le retardataire Aviva...

 

 

Sous la chaleur moite et étouffante des températures équatoriales, s'ajoute un paramètre imprévu au programme déjà chargé des solitaires : s'il faut être présent sur le pont pour adapter la voilure et les réglages aux petites variations des alizés de secteur Est, s'il faut être souvent devant son écran d'ordinateur pour charger ses fichiers météo, s'il y a nécessité à faire régulièrement une petite pause pour récupérer, il y a aussi une veille presque constante à assurer ! Non seulement pour les huit leaders qui sont à touche touche après deux jours de mer, mais aussi parce que le trafic maritime n'est pas négligeable au large des côtes brésiliennes : "J'ai un énorme pétrolier qui m'arrive dessus à dix-huit noeuds au moins alors que j'avance vers lui à dix noeuds... Nous sommes en route de collision ! En fait, il y a pas mal de bateaux dans les environs parce que je suis assez près de Recife." indiquait Samantha Davies (Roxy).

Car si les navigateurs sont bien seuls à bord de leur monocoque, ils sont loin d'être isolés sur l'eau. D'abord les huit premiers qui ne se différentient par rapport à l'arrivée que de quelques dixièmes de milles... Mais derrière aussi puisque, à part le "solitaire" Jean-Baptiste Dejeanty (Maisonneuve) qui s'est démarqué de la flotte en gagnant dans l'Est afin d'anticiper la bascule du vent au secteur Est, le peloton progresse aussi par duo (Roxy et Akena Vérandas) et par quatuor (Spirit of Canada, Great American III, Cervin EnR, Aviva).

Bretons de Panurge ?

Et devant, la course a des allures de... Solitaire ! Huit bateaux naviguent à vue et ne se lâchent pas d'une étrave. Au point que la hiérarchie de ce samedi après-midi révèle juste la petite option de cette matinée : "Il y a eu un petit renversement de situation ce matin quand Generali s'est légèrement décalé au vent : comme les alizés ne sont pas totalement réguliers, il y a eu un peu plus de pression à l'Est et même avec seulement un ou deux milles de décalage latéral, il a pu en profiter avant nous..." précisait Michel Desjoyeaux (Foncia). Marc Guillemot (Safran) abondait dans l'explication : "Ca se fait et ça se défait. Là je suis tombé dans une molle et il n'y a plus que 9 noeuds de vent ! Ce n'est pas très important maintenant parce que nous sommes tous au contact mais nous pensons déjà à ce qui va arriver dans trois jours, quand le Pot au Noir sera franchi..."

En effet, les coureurs se préocupaient de la venue d'un front antillais qui allait prochainement balayer les Caraïbes et dans cette optique, le "point d'impact" sur la Zone de Convergence Inter Tropicale (ZCIT) est capital ! Pour l'instant, le groupe de tête joue les "Bretons de Panurge" en se surveillant et en jouant placé plutôt que gagnant car se démarquer trop tôt pourrait avoir des conséquences énormes à long terme. Mieux vaut donc rester au contact pour vérifier que les réglages sont bons, que la vitesse est identique, que le cap suivi est similaire. La nuit "quand tout les chats sont gris", il sera temps d'infléchir sa route pour aller chercher un passage à sa main... Car non seulement il n'y a plus trop de lune pour voir où se cachent ses concurrents, mais il n'y a pas non plus de positions fournies par l'organisation de la transat Ecover-BtoB entre 18h00 et 6h00 (heure française). Une demie journée (une nuit entière sous l'équateur) pour se faufiler sans prévenir en attendant le verdict dimanche matin !

Yann Eliès (Generali) était en tous cas fort content de ce samedi midi brésilien : "Bonne nouvelle ! Je marche à quatorze noeuds en "mode glissade"... Les alizés s'établissent à l'Est et ce sont des conditions paradisiaques, tant pour moi que pour le bateau." Ce que confirmait Kito de Pavant (Groupe Bel) car même s'il connaît des problèmes de transmission par satellite de ses positions (raison pour laquelle il n'est pas classé ce samedi à 14h00), il est bien dans le groupe de tête : "On ne peut pas rêver meilleures conditions de navigation ! Et en plus, tout le monde est au même endroit... Ca glisse sans effort, la mer est moins désordonnée mais il faut déjà penser au sinistre Pot au Noir."

Ainsi, si la bataille est chaude pour grappiller des mètres et prendre l'ascendant, il faut bien constater que les huit premiers ne présentent pour l'instant pas de différentiel sensible : même vitesse, même cap. Mais une donnée qui ne facilite tout de même pas la vie à bord de ces monocoques de 60 pieds, c'est bien la chaleur ! "J'ai bricolé une manche à air pour aérer l'intérieur parce que la température est torride ! Surtout qu'il y a quand même du travail à faire : le vent est capricieux, il bouge de quelques dizaines de degrés en direction et de quelques noeuds en force... Suffisamment pour qu'il faille rester attentif et aux aguets. Pour l'instant, nous faisons route directe vers Port la Forêt, mais le choix ne va pas tarder pour viser l'entrée du Pot au Noir." observait Loïck Peyron (Gitana Eighty).

De fait, cette fin de week-end va nous en dire plus sur l'approche que chacun des solitaires se fait de la suite du programme. Mais vu que tous se routent tout seul à bord, vu que les fichiers météo sont identiques, vu qu'ils naviguent à portée de lance-pierre, qu'est-ce qui pourrait les inciter à quitter le groupe ? C'est chaud devant, c'est chaud dedans, c'est chaud derrière, c'est chaud dehors... et ça ne va pas s'arranger avec le passage de l'équateur dimanche !

D. Bourgeois

 

 

 

 

 

Imprimer la page Imprimer la page

 

 

DERNIERS COMMUNIQUÉS

22 décembre 07

Clap de fin

21 décembre 07

Clôture

19 décembre 07

Les explications de Dee Caffari

19 décembre 07

Démâtage d'Aviva

19 décembre 07

Maisonneuve à bon port

18 décembre 07

Cali à quai

17 décembre 07

Cervin EnR à Port la Forêt

17 décembre 07

Roxy est arrivé

17 décembre 07

L'onde de Sam

15 décembre 07

Long final pour Stamm

 

 

 



Cartographie/Classements,

<strong>Cartographie/Classements,</strong>
avec Netency


Accès vers la chaine TV de la course

Les derniers clips video

Get the Flash Player to see this player.

14 décembre 07 - 22H05

Les images de l'arrivée et l'interview des 4 premiers

 



Jeu Virtuel,
avec Virtual Loup-de-mer.org



Newsletter : Abonnez-vous !

    

Finalmente, uma regata transatlântica que parte do Brasil…..betek Breizh !