Top départ

 

huit minutes

 

Huit minutes… Ce n’est rien et c’est une éternité. Huit minutes pendant lesquels il va falloir veiller à ne pas avoir de trajectoire de collision, repérer le côté favorable de la ligne, essayer de se placer au mieux… Prendre un bon départ, c’est toujours l’occasion d’ingurgiter une dose de confiance pour les premières heures. Quand on réussit son coup, les premières heures de course paraissent plus légères. On est au contact des meilleurs, on bénéficie d’un vent clair, on regarde derrière. Ceux qui n’ont jamais régaté ne peuvent pas savoir à quel point c’est bon de jeter un œil dans le tableau arrière et d’y voir le reste de la flotte à sa poursuite. En attendant, on balaye les abords de la ligne sous grand-voile seule, il sera toujours temps de dérouler le génois tout à l’heure. Prudence et ruse sont au programme. Un petit signe de la main aux copains au passage, et vite on retourne dans le match.

« Quatre minutes… Envoi du pavillon P sur le bateau comité. » La VHF grésille. P… plus que quatre minutes, ne pas être trop loin de la ligne, il faut absolument se rapprocher. Déjà, quelques furieux commencent à se placer près de la bouée de bout de ligne, du côté favorable. Faire son trou, mais ne pas faire l’âne. Le cœur commence à battre plus fort (des mesures effectuées sur certains coureurs montrent qu’au top de départ, le rythme cardiaque peut monter jusqu’à 180 pulsations par minute). Trouver le bon timing, la ligne se rapproche de plus en plus. Trois minutes… Dérouler le génois, puis se préparer à le border, lui donner toute sa puissance. Soixante secondes, d’efforts intenses à se mettre dans le rouge. Attendre un peu. Une minute… C’est fait, on est réglé, le bateau commence à se lancer. Prendre la barre maintenant, chercher sa place, ne pas se faire déventer.

« Dix secondes… » La VHF hurle maintenant. « Cinq, quatre, trois, deux, un, top… » C’est parti. « Bon départ… » Le Comité de course avise la flotte que personne n’a grillé la ligne. Départ correct, on n’est pas le mieux placé, mais avec du vent frais, on ne va pas se plaindre. Tout de suite, faire baisser la tension, se concentrer sur les réglages, aller vite, aller vite.

PFB

 

 

 

 

 

Imprimer la page Imprimer la page

 

 

->

Epilogue...

->

Route terre...

->

Dernières danses

->

En veille...

->

Neuvages difficiles

->

Petites errances névrotiques...

->

Nuit câline…

->

Allo la mer, ici la terre, répondez…

->

Fin de partie ?

->

Décrochage

 

 

 



Cartographie/Classements,

<strong>Cartographie/Classements,</strong>
avec Netency


Accès vers la chaine TV de la course

Les derniers clips video

Get the Flash Player to see this player.

14 décembre 07 - 22H05

Les images de l'arrivée et l'interview des 4 premiers

 

Bulletin météo

Point météo du 13 Décembre :Ca refuse par l'avant, du vent de sud pour les tous poursuivants



Jeu Virtuel,
avec Virtual Loup-de-mer.org



Newsletter : Abonnez-vous !

    

Finalmente, uma regata transatlântica que parte do Brasil…..betek Breizh !